ASSOCIATION NATURISTE FINISTERIENNE

Accueil > Espace naturiste > Le Paradis peut-il être terrestre ?

Le Paradis peut-il être terrestre ?

jeudi 1er juillet 2010, par Penki

Cette fin de semaine de juin 2010, les 26 et 27 très précisément, l’A.N.F. organisait, sur son terrain de Roz Pella en Saint Urbain, le traditionnel "Feu de la St Jean". Une semaine avant commençaient les préparatifs : tonte du terrain, nettoyage du home, mise en place de plomberie défaillante, aménagement du terrain. Nombreux furent les bénévoles qui permirent ces travaux ; sans ces formidables bénévoles, rien de possible, et ils sont toujours là lorsqu’il le faut.
Puis vint ce samedi 26 juin... Nous avions prévus une vingtaine de participants, mais de jour en jour, ce nombre grandissait : avec des amis Belges et Néerlandais, de passage sur notre terrain, nous avons fêté cette St Jean avec 34 adultes et 3 jeunes. La météo nous a apporté son concours, au combien nécessaire dans ce type de manifestation : ciel d’un bleu très pur, soleil permanent, chaleur (certains trouveront cela normal en Bretagne) ; et l’ensemble sur un terrain en partie ombragé, et bordé par une ravissante petite rivière portant bien son nom : la Mignonne et qui a reçu la visite de nombre de nos amis, pour gouter l’eau, pour nager, voir même pour certains (et en particulier pour les jeunes) la pratique du canoë. Chacun ayant trouvé sa place : simple parking pour certains, emplacement pour la tente ou le fourgon aménagé pour d’autres, les contacts furent rapidement noués de toutes parts ; retrouvailles pour une partie, mais découverte pour d’autres car nous avions de nouveaux (et nouvelles) adhérent(e)s pour qui cela était une première, mais pas une dernière semble-t-il. Pas l’ombre d’une fausse note (normal car nous avions un musicien de haut rang parmi nous), pas de cris, pas de différent entre nous ; de nombreuses discutions, mais toujours dans un esprit de "respect", de "tolérance" et d’ "amitié" comme il est de tradition dans le naturisme. Entre un temps superbe, un paysage de rêve, bercé par le bruit très discret d’une jolie rivière et les chants des oiseaux, n’était-ce pas le paradis ?

Vers 19h30, nous avons commencé un apéritif, simple mais convivial, auquel nous avons eu le très grand plaisir d’accueillir le 1er adjoint et une collaboratrice de la municipalité de St Urbain. C’est pour nous un agrément incomparable de recevoir les représentants de la commune sur laquelle est situé notre terrain. Le contact fût, comme l’année précédente, franc, amicale et conviviale. Espérons leurs avoir donné une image simple, réelle et respectueuse du naturisme.
Après cet apéritif, nous avons partagé un excellent repas (melon, paëlla, fromage, mais aussi les desserts réalisés par les participantes et participants). Puis vint le moment tant attendu de l’allumage du feu : nos jeunes, munis de torches de fabrication locale, ont allumé ce grand brasier que nous avons admiré jusqu’à ne plus voir que quelques braises.

Reste un bon souvenir de moments partagés, avec ces quelques notions qui font toute la différence : RESPECT, TOLERANCE, AMITIE, SOURIRE, et nous autorise à affirmer : oui le paradis existe, il est situé à Roz Pella en Saint Urbain.