Plongée naturiste

Mardi 18 février 2014 // Piscine - Sauna - Thalasso

Nous nous demandons souvent quelle activité naturiste peut-on pratiquer en hiver : la plongée avec bouteilles en piscine en est une. Autant en pleine mer c’est relativement difficile à cause de température relativement fraîche à quelques mètres de profondeur (sauf à vivre en zone tropicale....), autant en piscine les 27°C à 3m sous l’eau sont tout à fait supportables nu.

JPEG

L’idée est venu un dimanche après-midi lors de notre créneau naturiste hebdomadaire à la piscine Foch de Brest. Nous croisons l’association précédente, qui est un club de plongée. Le vice-président nous propose de nous initier à la plongée dans notre tenue favorite : nous ne pouvions pas refuser !

Nous voici donc dimanche 26 janvier au bord de la piscine, avec 5 moniteurs de plongée et quelques bouteilles qui nous attendent. La séance commence par une explication sur le matériel et le déroulement du baptême de plongée : quelques gestes et procédures à retenir pour que tout se passe au mieux au fond de l’eau, et c’est parti pour 20 bonnes minutes d’apesanteur en immersion !

Les premières respirations en bouteilles sont un peu déroutantes, mais rapidement le souffle trouve son rythme et l’appréhension du début disparaît. Même si la piscine n’est pas très profonde (pas plus de 3mètres), il faut bien « souffler » dans ses oreilles pour corriger la différence de pression entre l’eau et l’intérieur de l’oreille.

L’ensemble des participants prennent plaisir à nager au fond de la piscine, et certains jouent même les prolongations. Même avec harnachement des bouteilles, l’absence de maillot renforce le sentiment de bien-être éprouvé en plongée.

L’un des plongeurs, membre de l’association et niveau 2 en plongée, est équipé d’un appareil photo étanche permettant de réaliser de très belles photos sous l’eau. 10 plongeurs en même temps dans la piscine génèrent une quantité de bulles non négligeable, faisant ressembler le bassin à un grand jacuzzi !

La séance se termine, les baptisés repartent enthousiastes, prêts à renouveler l’expérience. Pourquoi pas en mer la prochaine fois ?