ASSOCIATION NATURISTE FINISTERIENNE

Accueil > Plages bretonnes > Plages finistériennes > Journée sans maillot 2013

Journée sans maillot 2013

vendredi 5 juillet 2013, par oplusp

Pour la deuxième année consécutive, l’association a obtenu l’autorisation pour organiser la Journée sans maillot sur une portion de littoral habituellement non naturiste.
Cette année, c’est la commune de Logonna-Daoulas qui a été choisie, notamment par sa proximité de notre terrain. Cette journée se déroulant le lendemain de la fête de la Saint-Jean, le déplacement se limitait ainsi à quelques kilomètres pour celles et ceux qui passaient la nuit sur le terrain.
Cette fête de la Saint-Jean a eu par ailleurs l’honneur de recevoir Madame le Maire de Logonna-Daoulas pour l’apéritif, charmante personne qui n’a pas hésité à donner l’autorisation.

Nous voici donc le dimanche 30 juin, 10h, en route pour la grêve de Porsisquin. Nous arrivons dans une atmosphère brumeuse, très calme, mer d’huile.

Quelques randonneurs se préparent sur le parking. On sent que ce ne va pas être la grande foule avant le début d’après-midi.
Le balisage se met en place et la banderole offerte par RBNO (Roger Banchereau Naturisme Organisation) est installée sur le sentier côtier juste au-dessus de la zone naturiste.

Il faut attendre 12h30 environ pour voir apparaître le soleil, arrivant à point nommé pour le repas. Ce soleil ne nous quittera plus de la journée.
A 13h30 commencent à arriver quelques naturistes désireux de profiter de cette journée exceptionnelle. Certains se lancent rapidement dans l’eau (bien fraîche), d’autres mettront plus de temps à y rentrer...

JPEG

Nous entendons passer du monde sur le sentier côtier : la banderole attire l’attention et donne l’occasion aux gens de faire quelques commentaires, tout à fait audibles de la grève...
L’après-midi se déroule tranquillement, un kayakiste arrive tout droit de Guipavas et nous rejoint armé du journal annonçant la journée.
C’est vers 17h30 que nous décidons de plier bagages pour rejoindre nos pénates, après un week-end bien rempli.

Au final, une vingtaine de naturistes seront venus se prélasser au soleil. Ce n’est pas un gros chiffre, peut-être le fait que ce soit une grêve et non une plage aura rebuté du monde ?
Nous avons cependant senti une demande pour que le naturisme soit possible tout au long de l’année sur ce secteur. Certainement une idée à creuser avec Madame le Maire...